Un universalisme si particulier

Féminisme et exception française 1980-2010

Collection « Nouvelles Questions Féministes« 

Christine Delphy

Christine Delphy nous propose avec ce recueil des « interventions » qui s’inscrivent dans le déroulement de la politique du mouvement féministe en France.

L’actualité des questions qui se posent au mouvement féministe et de celles que ce mouvement pose à la société, année après année, constitue la ligne de force des « interventions » publiées ici. Ces textes sont pour beaucoup des éditoriaux que l’auteure, rédactrice en chef de la revue Nouvelles Questions féministes, a rédigés au cours des mois et des années. D’autres sont des entretiens qu’elle a donnés à diverses revues ; ou encore des chroniques proposées à l’hebdomadaire Politis.

Constater, avec un recul de trente ans, la permanence de certaines questions, ou l’émergence de thèmes qui s’affirment de plus en plus au cours des années, comme celui de l’identité nationale, a donné à Christine Delphy l’idée de constituer ce recueil. En somme, il doit son unité à une permanence, la surdité entêtée de l’establishment aux revendications des femmes, et à une « nouveauté », le refus du même establishment d’entendre la revendication d’autres exclus, les « issus de l’immigration.

Les interventions ont été regroupées en cinq chapitres : « Ponctuation historique », « L’exception française », « Violences », « Le post-colonial en France », « Un universalisme si particulier ».

Parution : avril 2010
Pages : 348 pages
Format : 130 x 210
ISBN : 9782849502648

Éditions Syllepse

Publicités

One thought on “Un universalisme si particulier

  1. Bonjour,
    Je trouve vôtre travail remarquable mais je suis intriguée par un commentaire que vous avez fait lors d’une conférence à l’université des femmes à Bruxelles. Je vous cite:
    « Un des grands thèmes de la position ultra laïque est que toutes les religions sont nocives et donc devraient être abolies. Il faut prévenir ces gens-là que ils ont du pain sur la planche parce que les religions, dans le monde, ça concerne la majorité, 90% de la population mondiale. Donc si ils se fixent ça comme but, il faut leur dire que c’est mission impossible et que c’est même pas la peine de commencer… ». Je trouve cette remarque étonnante de votre part étant donné qu’elle pourrait s’appliquer à la position féministe qui tente de lutter contre le système patriarcale au moins aussi répandu que les religions. Elle pourrait d’ailleurs s’appliquer à de nombreuses autres « luttes » (environnement, pauvreté, santé etc.). Cet argument me laisse perplexe …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s