Noël etc.

Ce message s’adresse à tous les prostitueurs qui pensent que Noël est un bon moment pour se payer un être humain par avidité sexuelle.

Ce message s’adresse à tous les proxénètes qui voient Noël comme une façon de tirer profit de la vente de personnes prostituées.

Sachez que nous vous voyons – vous ne pouvez vous cacher, ou prétendre que votre comportement peut sembler inoffensif ou acceptable.

Comme la plupart des femmes prostituées derrière des portes closes, moi aussi j’ai eu mon Noël détruit par votre égoïsme.

Oui, je gagnais plus d’argent – mais ce surplus d’argent allait de pair avec un surplus de violence et le fait d’être réduite à un statut de sous-humaine.

La plupart des prostitueurs qui recourent aux services d’une personne prostituée durant la période de Noël sont mariés ou en relation stable – beaucoup sont pères de famille.

Ils se foutent bien de l’amour de leur famille ou d’apporter cadeaux et soutien à ceux et celles qu’ils disent aimer.

Non, tout ce qui compte pour eux est le bonheur de leur pénis, et la possibilité de contrôler et torturer un autre être humain au nom de leur sacro-saint pénis.

Les prostitueurs inventent des mensonges pour cacher cette avarice sexuelle et cette violence.

A Noël, ils choisissent de faire semblant que la femme prostituée est leur petite amie.

Une petite amie privée de la liberté de penser pour elle-même, et qui ne peut exister qu’en sa présence.

Une petite amie qui va céder à tous les actes sexuels sans un mot, sans dire que c’est douloureux, sans le moindre espace pour respirer.

Une petite amie qui lui permet de bien paraître.

Une petite amie qu’il peut jeter quand bon lui semble.

A Noël, le prostitueur s’amène habituellement en quête de sexe rapide et sadique – il peut même offrir un supplément pour repousser les limites de sa victime, pour la laisser entre la vie et la mort ou dans un état de douleur ou de terreur indicible.

A Noël, certains bordels font des « offres spéciales » qui permettent aux prostitueurs d’exercer un contrôle total, d’explorer leurs fantasmes porno et de devenir tout-puissants pour une heure – injectant poisons et cauchemars morbides aux femmes qu’ils consomment.

Vous pensiez avoir détruit Noël pour moi et pour toutes mes amies sorties du milieu.

Eh bien, notre triomphe est que Noël nous appartient encore.

Un Noël exempt de votre sadisme.

Un Noël où personne ne peut acheter ni vendre nos corps comme des marchandises sexuelles.

Un Noël où nous choisissons d’avoir une famille, des amiEs et où nous célébrons, non seulement le fait d’avoir survécu, mais ce que nous sommes devenues et le fait de le vivre aujourd’hui pleinement.

Nous n’avons pas besoin de votre argent, de vos manipulations, et de votre prétention que notre existence est sans valeur en dehors de l’industrie du sexe.

Tout ce que je veux pour Noël est que l’ensemble des prostitueurs et des profiteurs de l’industrie du sexe soient dénoncés et punis comme les criminels qu’ils sont.

Ce Noël, mon cœur est auprès de toutes les personnes prostituées qui sont violées, torturées, qui vivent sans espoir ou qui sont assassinées.

Je veux qu’aucun prostitueur n’ait le droit d’acheter un autre être humain, quelle que soit la période de l’année.

Je veux que tous ceux qui profitent de l’industrie du sexe aillent en prison.

Je veux pour toutes les personnes prostituées de véritables programmes intégrés et à long terme qui les aident à sortir du milieu – y compris des services-conseils spécialisés, un accès au monde du travail, un endroit sûr où vivre et des programmes d’enseignement.

Je veux que l’achat de sexe soit reconnu comme une forme de viol – et non comme une forme de consentement.

Fondamentalement, je veux une pleine liberté et la dignité pour toutes les personnes prostituées.

Hé Père Noël, si vous êtes à l’écoute, grouillez-vous, parce qu’il y a 3000 ans que les prostituées attendent ces simples cadeaux.

Arrêtons de récompenser les profiteurs de l’industrie du sexe, arrêtons de rendre les prostitueurs invisibles, et plaçons les personnes prostituées au centre de nos préoccupations.

Faisons à toutes les personnes prostituées le présent de l’espoir – l’espoir que leur vie a de l’importance, l’espoir d’un avenir sans haine et sans violence masculine, l’espoir d’être plus qu’une putain.

Faisons à toutes les personnes prostituées le présent d’une vie stable – une vie où elles contrôleront leur propre avenir, où elles pourront trouver le repos en sachant que la violence est du passé, une vie où s’ennuyer sera OK.

Faisons à toutes les prostituées le présent du respect de soi – un respect de soi essentiel pour bien habiter son corps, un respect de soi qui démontre que la tranquillité n’est pas à craindre, un respect de soi qui conduit à de vraies amitiés.

Est-ce trop demander pour ce Noël ?

Rebecca Mott

Version originale : Christmas and All That

Traduction : TRADFEM

https://tradfem.wordpress.com/2015/12/24/noel-etc/

Publicités

Un commentaire sur « Noël etc. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s